A la une Justice

Sénégal : La plainte du ministère français des affaires étrangères contre Juan Branco classée sans suite

AFFAIRE BENJAMIN GRIVEAUX

L’avocat français Juan Branco n’est plus inquiété suite au signalement du ministère français des Affaires étrangères concernant la révélation de l’identité de fonctionnaires français au Sénégal qu’il a faite. L’affaire a été classée sans suite, a indiqué mercredi 2 août le parquet de Paris.

Le Quai d’Orsay avait annoncé le 13 juillet avoir signalé à la justice la publication par Juan Branco des noms de plusieurs agents de l’État en poste au Sénégal, ainsi que leur numéro de téléphone, adresses mail et numéro de matricule.

Après analyse, le parquet a classé sans suite ce signalement, estimant que «l’infraction de divulgation d’informations personnelles permettant d’identifier ou de localiser une personne et exposant à un risque direct d’atteinte à la personne ou aux biens n’apparaissant pas suffisamment caractérisée», a-t-il indiqué.

Il avait d’ailleurs déposé une plainte en France et une demande d’enquête à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye contre le président sénégalais Macky Sall pour «crimes contre l’humanité», après les troubles de juin dernier.

Me Branco, sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis par le Sénégal, se trouve actuellement à Dakar. Il s’est même présenté à la conférence de presse des avocats de Sonko dimanche.

error: Content is protected !!