Flash Société

Bébé retrouvé mort dans la machine à laver : Trois agents de l’hôpital Abass Ndao incriminés

Trois agents de l’hôpital Abass Ndao ont été déférés au parquet dans l’affaire du nouveau-né retrouvé mort dans une machine à laver. L’une d’entre eux a avoué devant les enquêteurs avoir emballé « par erreur », le bébé, avec les draps sales, avant de le mettre dans un sac, informe lesoleil.sn.

A la question des enquêteurs de savoir si elle était concentrée sur son téléphone au moment des faits, N.B. Sylla a assuré que non, mais les policiers ont douté de cette version, rapporte le journal Libération.

La même source renseigne que le bébé qui est resté dans le sac, abandonné dans un coin pendant plusieurs minutes est décédé par asphyxie. C’est R. Nianthio, agent au service des grandes hospitalisations, qui a ensuite pris le sac pour l’amener à la buanderie.

Mais, elle aussi, dit n’avoir rien remarqué de particulier. Ensuite, la buandière, A. Diène, a mis le linge et donc le nourrisson, dans la machine avant de déclencher la mise en route. La machine a fonctionné durant 30 mn.

Ce n’est qu’en récupérant le linge qu’elle dit avoir remarqué le drame.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!