Flash International

Pour Washington, les BRICS ne sont pas des ‘’rivaux’’ géopolitiques

Les États-Unis ont annoncé mardi 22 aout, que le président Joe Biden va plaider, lors du prochain sommet du G20 qui se tiendra le mois prochain en Inde, pour améliorer le financement du FMI et de la Banque Mondiale, a fait savoir son conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan.

Lors de cette rencontre, qui se tiendra les 9 et 10 septembre, le président américain veut « vraiment consacrer beaucoup de son énergie à la modernisation des banques de développement multilatérales, y compris la Banque mondiale et le FMI », a-t-il assuré.

Ce besoin de changement prôné par Washington va se matérialiser par le déblocage d’un montant « d’environ 50 milliards de dollars de prêts pour des pays à revenu intermédiaire et des pays pauvres de la part », pour répondre aux « prêts contraignants et non durables que fait la Chine au travers des ‘Nouvelles routes de la soie’ ».

La Maison Blanche a choisi de communiquer sur ses ambitions pour les deux grandes institutions au moment où se tient en Afrique du Sud le 15e sommet des BRICS, avec à l’ordre du jour un programme d’élargissement de ce bloc de grands pays émergents, en quête de plus grande influence internationale. « Nous ne pensons pas que les BRICS vont devenir une sorte de rival géopolitique pour les États-Unis ou qui que ce soit d’autre », a lancé le conseiller de Joe Biden.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!