A la une International

Les nouvelles autorités gabonaises annoncent la réouverture de leurs frontières, fermées depuis le coup d’état 

Les militaires qui ont renversé le président Ali Bongo Ondimba ont annoncé samedi la réouverture des frontières avec « effet immédiat » trois jours après leur fermeture, afin de favoriser la « continuité de l’État ». 

Les putschistes avaient pris le pouvoir quelques minutes après l’annonce de la réélection du président Ali Bongo Ondimba le 30 août, affirmant que les résultats de la présidentielle étaient « tronqués », et que son régime était marqué par une « gouvernance irresponsable et imprévisible ».

Cette décision de rouvrir les frontières intervient quelques heures avant la prestation de serment du nouveau président de la transition, le général Brice Oligui Nguema prévue lundi 4 septembre.

Le nouvel homme fort du Gabon promet l’adoption d’un nouveau code électoral entre autres reformes. Le principal opposant d’Ali Bongo, Albert Ondo Ossa, arrivé deuxième à la présidentielle du 26 août, appelle les militaires à recompter les résultats des scrutins. 

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!