A la une International

Gabon : le président déchu Ali Bongo est « libre de se rendre à l’étranger » annonce la junte militaire au pouvoir 

Gabonese President Ali Bongo Ondimba arrives to attend a session meeting during the 10th BRICS summit (acronym for the grouping of the world's leading emerging economies, namely Brazil, Russia, India, China and South Africa) on July 27, 2018 in Johannesburg, South Africa. (Photo by MIKE HUTCHINGS / POOL / AFP)

Le président déchu du Gabon, Ali Bongo Ondimba, est « libre de ses mouvements » et « peut se rendre, s’il le souhaite, à l’étranger » pour raisons médicales, a annoncé mercredi 6 septembre le général Brice Oligui Nguema, qui l’a renversé lors d’un coup d’état le 30 août dernier. 

« Compte tenu de son état de santé, l’ancien président de la République, Ali Bongo est libre de ses mouvements. Il peut, s’il le souhaite, se rendre à l’étranger afin d’y effectuer ses contrôles médicaux », a annoncé à l’antenne de la télévision d’Etat le colonel Ulrich Manfoumbi Manfoumbi en lisant un communiqué signé par le général Oligui.

Ali Bongo, 64 ans, au pouvoir depuis 14 ans, était en résidence surveillée depuis le coup d’Etat militaire du 30 août. Depuis 2018 il est fortement affaibli suite à un accident vasculaire cérébrale qui lui a d’ailleurs laissé des séquelles. 

error: Content is protected !!