A la une Société

Deux personnes tuées lors de la répression d’une manifestation à Khossanto dans la région de Kédougou

Des manifestations ont eu lieu ce lundi dans la commune de Khossanto et dans le village de Mama Khono pour protester contre la modification d’un arrêté préfectoral portant création de la commission chargée du recrutement local de la main d’œuvre non qualifiée dans les sociétés minières.

Selon plusieurs quotidiens sénégalais, le bilan des affrontements fait état de deux personnes tuées, plusieurs blessés, ainsi que des dégâts matériels. 37 personnes ont été arrêtées, informe l’APS. Les organisations de défense des droits de l’homme ont très tôt condamné cette répression.

La section d’Amnesty international au Sénégal, la rencontre africaine des droits de l’homme (Raddho), la Ligue sénégalaise des droits de l’homme (Lsdh) et AfricaJom condamnent la répression et demandent « l’ouverture d’une enquête indépendante et impartiale ».

Dans un message publié sur compte X (anciennement Twitter), Amnesty Sénégal relève que « la gendarmerie a violemment réprimé une manifestation de la population qui dénonçait la modification d’un arrêté préfectoral fixant la composition et le fonctionnement des commissions de recrutement par les sociétés minières, de la main d’œuvre locale non qualifiée »

Toujours selon l’organisation, la modification de cet arrêté « donne à la haute main à l’administration territoriale sur les recrutements au détriment des chefs de village qui présidaient ces commissions ».

error: Content is protected !!