A la une Politique

« Laissons à chaque Sénégalais le droit de présenter sa candidature » : la déclaration qui aurait précipité le limogeage de Mame Boye Diao ?

Peu après la déclaration de sa candidature pour l’élection présidentielle du 25 février 2024, Mame Boye Diao a été limogé de son poste de Directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC).

Cette décision a été prise par le chef de l’État, Macky Sall, par décret numéro 2023-1916 du 12 septembre 2023, rapporte le site d’information Seneweb.

Alors que le Premier ministre Amadou Ba a été désigné candidat de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar pour la prochaine Présidentielle, Mame Boye Diao qui, jusqu’ici était membre de BBY, a décidé faire cavalier seul, en déclarant sa candidature.

Lors de la déclaration de sa candidature, ce mardi 12 septembre 2023, Mame Boye Diao a plaidé pour une élection inclusive.  « Laissons à chaque enfant du Sénégal le droit de présenter sa candidature. Laissons à chaque Sénégalais la possibilité de dire sa vision. Enfin, laissons au peuple le choix de dire qui il veut porter à la tête du pays », a-t-il notamment dit.

En effet, pour de nombreux observateurs, cette déclaration faisait allusion à la candidature d’Ousmane Sonko. Mame Boye Diao a toujours assumé son affection vis-à-vis du leader du Pastef. Les deux hommes ont fait l’université Gaston Berger de Saint-Louis avant de se retrouver aux Impôts et Domaines.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!