A la une Politique

Sénégal : Mame Boye Diao annonce sa candidature pour la Présidentielle de 2024

C’est dans une salle pleine à craquer que le Directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations, Mame Boye Diao, a annoncé sa candidature pour l’élection présidentielle du 25 février 2024, ce mardi 12 septembre 2023, lors d’un point de presse à Dakar.

« J’accepte d’être votre candidat pour l’élection présidentielle du 25 février 2024 », a déclaré le directeur de la Caisse de dépôt et de consignation, Mame Boye Diao, s’adressant à la coalition dénommée « Pour un Sénégal nouveau ».

Sa déclaration intervient quatre jours après la désignation du Premier ministre Amadou Ba par Macky Sall comme candidat de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar (BBY), à la prochaine élection présidentielle.

« Il nous reste cinq mois pour parler du Sénégal. Arrêtons les quolibets, les accusations gratuites. Que les Sénégalais refusent d’écouter ceux qui n’ont que l’insulte à la bouche. Il nous faut réconcilier le Sénégal, c’est le premier chantier à mener », a dit Mame Boye Diao face à la presse.

Originaire de la Casamance, précisément dans la région de Kolda dont il est le maire, Mame Boye Diao a dit ses ambitions dans cette partie du sud du Sénégal. Selon lui, nous devons impulser une vraie politique de développement pour la Casamance et consolider la paix.  

Dans son allocution, Mame Boye Diao a insisté sur sa volonté, lui et sa coalition, de construire le Sénégal avec les agriculteurs, les éleveurs, les pêcheurs… Car, dit-il, « c’est le Sénégal fragile (10 à 12 millions d’hbts) qui nous intéresse. « Nous devons mettre l’humain au cœur de nos politiques économique. Il a aussi fait un clin d’œil à la diaspora sénégalaise en plaidant pour qu’elle ait plus de faciliter dans les procédures de confection de passeports et de cartes nationales d’identité.

Il a aussi abordé plusieurs thèmes relatifs à l’économie, la réforme de l’administration, entre autres et a promis d’y revenir plus amplement le moment opportun.

Sur le plan international, le DG de la Caisse des Dépôts et de Consignations a longuement évoqué les défis sécuritaires et la solidarité panafricaniste. « Arrêtons d’accueillir les hordes étrangères pour nous ‘sauver’ Il faut penser et agir par nous-mêmes. C’est cela le panafricanisme. Soyons solidaires. Que l’économie ivoirienne serve à celle nigérienne et vice versa », a déclaré Mame Boye Diao.

Enfin, le natif de Kolda a terminé son propos en rendant un vibrant hommage au président Macky Sall, leader de la coalition Benno Bokk Yakaar malgré le choix porté sur le Premier ministre Amadou Ba. « Je voudrais, parce que je suis un homme reconnaissant, rendre hommage au président Macky Sall, un homme que j’ai aimé. Il a pensé à l’équité sociale. C’est lui qui a institutionnalise la politique sociale. C’est cet homme qui m’a inspiré pour avoir cette ambition pour mon pays. Ces réalisations sont à saluer ».

« La plus belle leçon qu’il nous a donné, c’est d’avoir renoncé à une troisième candidature alors qu’il en avait le droit. C’est une belle leçon de patriotisme. Il ma’ respecté, j’ai appris beaucoup de choses auprès de lui. J’ai eu la chance de l’accompagner à la Présidentielle de 2019 en étant l’un des trois membres permanents qui l’accompagnaient », a-t-il témoigné à l’endroit du président Sall.

Pour 2024, Mame Boye Diao souhaite une élection inclusive.  « Laissons à chaque enfant du Sénégal le droit de présenter sa candidature. Laissons à chaque Sénégalais la possibilité de dire sa vision. Enfin, laissons au peuple le choix de dire qui il veut porter à la tête du pays », a-t-il conclu.

error: Content is protected !!