A la une International

En Lybie, le bilan des inondations à Derna pourrait atteindre les 20 000 morts selon le maire de la ville

Au fil des jours, le bilan s’alourdit après les inondations survenues dans la ville de Derna à l’est de la Lybie, après le passage de l’ouragan Daniel. Les derniers chiffres officiels communiqués mercredi 13 septembre par le porte parole du ministre de l’intérieur, font état de plus de 3800 morts. Mais selon le maire de la ville, ce nombre pourrait largement être dépassé.

Le nombre de personnes tuées dans ce drame pourrait grimper à 20 000 personnes, soit 20% de la population de la ville, a déclaré mercredi 13 septembre le maire Abdoulmenam Al-Ghaithi, à la chaîne Al-Arabiya, en raison des personnes encore portées disparues.

La ville de Derna a été frappée dimanche par la tempête Daniel. Qualifié de ‘’Medicane’’, contraction de Méditerranée et de hurricane (« ouragan », en anglais), ce phénomène extrême a entrainé d’énormes coulées de boue, détruisant les ponts et emportant de nombreux immeubles. 

« Au moins 30.000 personnes ont été déplacées » parmi les près 100.000 habitants qui constituent la ville de Derna, a indiqué l’Organisation internationale des migrations (OIM) dans un rapport sur la situation dans l’est de la Libye.

Face à l’ampleur du drame, la communauté internationale s’est mobilisée pour venir à la Lybie, déjà éprouvée par une décennie de chaos. Les Nations unies se sont engagées à verser 10 millions de dollars pour venir en aide aux survivants. L’Union européenne a débloqué une enveloppe de 500 000 euros et le Royaume-Uni a annoncé une première aide de 1,16 million d’euros pour répondre aux besoins les plus urgents des Libyens.

La Turquie, l’un des premiers pays à envoyer de l’aide en Lybie, a également missionné du personnel médical tandis que l’Egypte, qui a perdu au moins 145 ressortissants dans les inondations de Derna, a prévu d’organiser des camps pour les survivants.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!