Flash International

Haut-Karabakh : Des manifestants bloquent les rues et l’entrée de la Primature en Arménie

L’inaction de l’Arménie face à la dernière offensive lancée mardi par L’armée azerbaïdjanaise qui a contraint les séparatistes du Haut-Karabakh à aller à table de négociations suscite toujours la colère des Arméniens.

Des arméniens anti-gouvernementaux sont descendus dans la rue pour la 3ème journée consécutive pour manifester la gestion de la crise du Haut-Karabakh par l’exécutif d’Erevan. Ces protestataires ont bloqué certains de la capitale et même l’accès à la Primature ce vendredi matin pour empêcher le Premier ministre de rejoindre ses bureaux.

Mardi, Bakou a lancé une attaque contre la région séparatiste du Haut-Karabakh, majoritairement peuplée d’Arméniens et déjà théâtre en 2020 d’une violente guerre qui avait permis à l’Azerbaïdjan d’y reconquérir de larges portions de territoire.

Sans l’aide d’Erevan, les sécessionnistes ont déposé les armes mercredi et des négociations ont commencé, le lendemain sous la médiation de Moscou, pour la réintégration dans l’Azerbaïdjan du territoire séparatiste, où plus de 100.000 personnes sont bloquées.

Cette victoire de Bakou a déclenché des rassemblements anti-gouvernementaux massifs à Erevan. Les partis d’opposition accusent le Premier ministre Nikol Pachinian d’avoir fait trop de concessions à l’Azerbaïdjan et réclament sa démission. Ils ont également annoncé leur intention de lancer une procédure de destitution contre Nikol Pachinian.

error: Content is protected !!