Flash International

Côte d’Ivoire : 218 élèves et étudiants issus des familles des victimes des crises reçoivent des prises en charge scolaires

Dans le cadre de la continuité du programme d’indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire, 218 enfants rendus vulnérables par ces crises reçoivent cette année des prises en charge scolaires d’un montant global de 25 millions de FCFA. La ministre Belmonde Dogo a, au nom du Gouvernement, officiellement remis les chèques, le lundi 18 septembre à Abidjan.

Kehi Leslie Cynthia a perdu ses deux parents pendant la crise post-électorale de 2010. Depuis, elle bénéficie d’une aide financière du Gouvernement qui lui permet de poursuivre son cursus scolaire. Aujourd’hui, elle attend ses résultats afin de pouvoir s’inscrire en Master de Droit privé. Au nom des bénéficiaires, Kehi Leslie témoigne sa gratitude au Président de la République pour cette opportunité. « Grâce au Président Alassane Ouattara, des orphelins de la crise peuvent continuer d’espérer dans cette vie. Cette prise en charge dont nous bénéficions depuis des années nous démontre que l’Etat ne nous a pas oubliés ».

Comme elle, Téha Franck, 22 ans, poursuit ses études en Finances et Comptabilité. Il confie n’avoir jamais été à court de fournitures ni de matériels académiques. Et ce, grâce à cette prise en charge. C’est la raison pour laquelle, il profite de l’occasion pour exhorter ses amis bénéficiaires à bien travailler pour se construire un avenir.

Au total, ils sont 218 à recevoir cette année cette aide de l’Etat afin de poursuivre leurs cursus scolaires. Mieux, ce geste va permettre à d’autres d’accéder à des programmes de formations professionnelles comme l’a indiqué la ministre de la Solidarité de la Lutte contre la Pauvreté. « Le plus important, c’est de permettre à ces enfants de réussir et de se faire une place dans la société » soutient Belmonde Dogo.

L’innovation pour 2023, c’est d’accompagner les bénéficiaires tout le long de l’année. Ceux d’entre eux qui désirent apprendre un métier sont dirigés vers le ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage et celui de la Promotion de la Jeunesse afin de bénéficier des programmes de formation adaptés.

Pour la ministre, avec tous les instruments mis à leur disposition, il n’y a pas de raison que ces jeunes ne puissent profiter. « Vous êtes pour nous une priorité, l’Etat met à votre disposition tous les moyens qu’il faut pour vous insérer dans le tissu-socio professionnel. Il vous revient de prendre aux études au sérieux » exhorte Belmonde Dogo.

Aux parents, la ministre a demandé de remonter toutes les difficultés rencontrées par les enfants afin que des solutions soient trouvées. « Au-delà de la prise en charge scolaire, nous avons le volet solidarité. La solidarité, c’est aussi apporter du soutien à ces familles qui vivent dans des difficultés. Et c’est ensemble que nous pouvons trouver des solutions » a-t-elle conclu.  

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!