A la une International

Inondations en Libye : Le procureur ordonne la détention de huit responsables pour ‘’négligence’’

Plus de 3000 personnes ont péri dans les inondations meurtrières qui ont ravagé la ville côtière de Derna le 10 septembre. Un drame qui a été aggravé par la rupture de deux grands barrages. Par la suite, la justice libyenne avait pointé du doigt leur défaut d’entretien.

Le Procureur général en Libye a ordonné le placement en détention provisoire de huit responsables libyens dans le cadre d’une enquête sur la rupture des deux barrages ayant entraîné les inondations meurtrières de Derna, a annoncé son bureau le 25 septembre.

Les huit personnes, qui occupent ou ont occupé des postes à responsabilité au sein du département des ressources hydrauliques ou celui de la gestion des barrages en Libye, sont soupçonnées, entre autres, de « mauvaise gestion » et de « négligence », a précisé le bureau du Procureur dans un communiqué.

Le procureur général al-Seddik al-Sour, avait annoncé le 15 septembre avoir ouvert une enquête sur les circonstances du drame, qui a été accentué par la destruction de deux grands barrages situés à proximité de Derna : Celui d’Abou Mansour, d’une capacité de 22,5 millions de m3 et Al-Bilad, d’une capacité de 1,5 million de m3.

Le drame de Derna aurait pu être évité. Les deux ouvrages, construit dans les années 70 avaient fait l’objet, en 2021, d’un rapport du bureau d’audit dans lequel des experts pointaient du doigt des « tergiversations » du ministère concerné dans la reprise des travaux d’entretien sur les deux barrages. 

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!