Flash International

Gabon : un dialogue national entre avril et juin, espère le Premier ministre

Près d’un mois après le coup d’Etat qui a renversé l’ancien président Ali Bongo Ondimba qui dirigeait le pays depuis 2009, on en sait un peu plus sur le plan d’actions des autorités de transition. Le Premier ministre de transition au Gabon, Raymond Ndong Sima, a déclaré, ce mercredi, espérer qu’un dialogue national se tiendra entre avril et juin.

De son retour des Etats-Unis, où il a présenté, à la tribune de l’ONU où le coup d’Etat du 30 août comme une alternative qui a permis d’éviter l’embrasement face à un énième hold-up électoral, le chef du gouvernement de la transition, Raymond Ndong Sima, a fait savoir que dès la semaine prochaine, un appel à contributions sera lancé à toutes les couches de la population. Cet appel à contributions est la première étape d’une série d’activités qui débouchera sur la tenue, l’année prochaine, du dialogue national. « Qu’ils soient jeunes, seniors, secteur public, secteur privé, tout le monde a quelque chose à dire, notamment à propos de la refonte du système politique et des institutions » a expliqué le chef du gouvernement gabonais. Cette étape d’appel à contributions durera entre 45 et 60 jours pour permettre aux citoyens d’écrire un papier sérieux, a ajouté Raymond Ndong Sima.

Ensuite, il faudra une assemblée constituante chargée de rédiger un projet de Constitution et qui traduira en texte constitutionnel l’ensemble des points discutés lors du dialogue, a précisé M. Ndong Sima avant de conclure qu’il ne souhaiterait pas que la transition s’éternise sous un commandement militaire.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!