A la une International

La Côte d’Ivoire récuse les « allégations » d’arrivées irrégulières massives de ses ressortissants en Italie

Selon l’agence européenne de garde-côtes et de garde-frontières, Frontex, les milliers de migrants arrivés en Italie cette année, sont principalement ivoiriens, égyptiens et guinéens.

Le Haut-Commissariat aux Nations unies pour les réfugiés (HCR) souligne de son côté que les Ivoiriens sont la deuxième nationalité représentée parmi les ressortissants subsahariens arrivés en Italie depuis janvier.

Une information battue en brèche par le ministre ivoirien de l’Intérieur, Vagondo Diomandé. Dans une déclaration faite ce mardi, il indique que « ces graves accusations portées contre notre pays, ne reposent que sur les simples déclarations de personnes en situation irrégulière enregistrées par les services d’immigration d’Italie ».

« Aucune vérification n’a été effectuée avec le concours des services compétents de la Côte d’Ivoire pour s’assurer de la réalité de la nationalité ivoirienne de ces migrants », a-t-il ajouté, récusant des « allégations fondées sur de simples présomptions ».

Selon le ministre, plusieurs missions d’identifications conduites entre 2009 et 2018 dans plusieurs pays européens avaient montré que moins de 15% des migrants présumés ivoiriens avaient en réalité la nationalité ivoirienne.

error: Content is protected !!