A la une International

La France va engager le retrait de ses forces militaires au Niger cette semaine

Le retrait des forces françaises stationnées au Niger va débuter « dans la semaine », a indiqué l’état-major des armées, jeudi 5 octobre. « Nous allons lancer l’opération de désengagement dans la semaine, en bon ordre, en sécurité et en coordination avec les Nigériens », affirme l’état-major. 

Le président français Emmanuel Macron avait annoncé le 24 septembre la fin de la coopération militaire avec le Niger et le départ progressif des 1400 militaires français présents dans le pays sahélien, « d’ici la fin de l’année ». Une volonté des nouvelles autorités ayant renversé le président Mohamed Bazoum, qui ont dénoncé les accords de défense liant Niamey à Paris.

Selon RFI, ce retrait a déjà débuté ce jeudi 5 octobre. Elle renseigne que 400 hommes, actuellement déployés à Ouallam, localité située à la frontière avec le Mali, seront les premiers à plier bagage.

« L’ensemble des militaires et matériels français qui sont désengagés du Niger rentrent en France. Il n’est pas question d’un redéploiement dans un autre pays », annonce une source citée France 24, qui évoque une « situation sécuritaire (…) à nouveau dégradée au cours des derniers jours ».

La junte militaire à la tête du Niger avait évoqué un possible repositionnement de l’armée française au niveau du Bénin, craignant « le stationnement des militaires mercenaires et matériels de guerre dans la perspective d’une agression ». Elle a ainsi annoncé que la France quittera le Niger, « mais pas par le Bénin ».

error: Content is protected !!