A la une Economie

Le gouvernement sénégalais s’engage déjà pour une réussite de la prochaine campagne de commercialisation agricole

La prochaine campagne de commercialisation agricole était à l’ordre du jour lors du Conseil national du crédit (CNC) qui s’est tenu jeudi 5 octobre. Un point qui revêt « une importance capitale », a souligné le ministre des finances et du budget, Mamadou Moustapha Ba.

En effet, en réunion de Conseil des ministres du mercredi dernier, le Président Macky Sall a instruit le gouvernement « à engager, avec les acteurs du secteur agricole, le processus de mise en place des dispositifs de collecte, de conservation et de commercialisation des productions agricoles (notamment l’arachide) au regard du niveau de développement des cultures et des récoltes attendues». 

Le ministre des finances a donc demandé « aux directeurs généraux de La Banque agricole (LBA) et de la Banque nationale pour le développement économique (BNDE), principales banques impliquées dans le financement de la commercialisation agricole, de faire le point des mesures prises ou envisagées par leurs banques en vue de faire face aux besoins exprimés par les acteurs ». 

Pour rappel, au titre de la subvention des intrants agricoles, l’Etat du Sénégal a injecté « 100 milliards de francs CFA dont 39 pour les engrais, 28 pour les semences, 17 pour les céréales et les espèces diverses, 7 pour les semences de pomme de terre, 2, 3 milliards pour le soutien aux producteurs de coton ». D’après le ministre, cette enveloppe a permis de relever le niveau de la subvention entre 37,50 et 100% selon le type d’intrants (semences ou engrais), contre 50 et 55% en 2022.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!