Flash International

Nigeria : une centaine de «bandits» tués dans des frappes aériennes

Des frappes aériennes menées mardi 10 octobre par l’armée nigériane ont fait une centaine de morts parmi les éléments d’un groupe criminel armé, dits « bandits », dans le nord-ouest du Nigeria, à en croire deux responsables militaires impliqués dans cette opération.

L’armée de l’air nigériane a officiellement confirmé avoir effectué des bombardements dans l’État de Zamfara mais n’a pas donné de détails sur le nombre de personnes tuées.

Depuis des années, le nord-ouest et le centre du Nigeria sont en proie aux violences des «bandits» qui font des incursions dans des villages isolés où ils tuent et enlèvent des habitants pour obtenir une rançon, et brûlent les maisons après les avoir pillées.

«Les avions de combat ont mené des frappes aériennes sur les bandits. Je suis sûr que plus d’une centaine ont été tués et près du double ont été gravement blessés», a déclaré à l’AFP un officier militaire impliqué dans l’opération.

Un autre responsable de l’armée a communiqué à l’AFP un bilan similaire : «Les cadavres, gravement brûlés, jonchaient les buissons. Ils étaient si nombreux que les bandits en ont abandonné beaucoup pour faire de la place pour l’évacuation des blessés», a-t-il avancé.

Selon le Figaro, ces deux responsables, qui parlaient sous le couvert de l’anonymat car non autorisés à parler de l’opération, ont précisé que c’est un renseignement «reçu à temps» qui a permis de localiser ces centaines de «bandits» à moto et de déployer les avions de combat au-dessus du district de Sangeko, autour du village de Dan Mani.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!