A la une International

Depuis Tel Aviv, Joe Biden nie l’implication d’Israël dans le bombardement d’un hôpital à Gaza

Alors que le Jihad islamique, groupe affilié au Hamas, et l’armée israélienne se rejettent la responsabilité de la frappe aérienne sur un hôpital à Gaza mardi, les Etats-Unis semblent avoir déjà pris position. Présent en Israël depuis ce matin, Joe Biden appuie la version de l’État hébreu.

« Sur la base des informations que nous avons eues jusqu’à maintenant, il semble que [la frappe] soit le résultat d’une roquette hors de contrôle tirée par un groupe terroriste à Gaza », a déclaré le président des Etats-Unis, Joe Biden.

Plus tôt dans la journée, M. Biden avait évoqué « des données montrées par [son] département de la défense » qui disculpaient, selon lui, Israël. « J’ai été profondément attristé et choqué par l’explosion dans l’hôpital à Gaza hier [mardi]. Et sur la base de ce que j’ai vu, il apparaît que cela a été mené par la partie adverse », avait déclaré en matinée le président américain, aux côtés du premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou.

« Alors que nous continuons à collecter des informations, notre évaluation actuelle, basée sur l’analyse des images aériennes, des interceptions et des informations de source ouverte, est qu’Israël n’est pas responsable de l’explosion de l’hôpital à Gaza hier », a déclaré Adrienne Watson, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, dans un communiqué.

error: Content is protected !!