A la une International

Israël et le Jihad islamique se rejettent la responsabilité du tir meurtrier sur l’hôpital à Gaza

Mardi, une frappe aérienne dans un hôpital gazaoui a fait pas moins de 200 morts selon le bilan fourni par le Hamas, qui accuse Israël d’être à l’origine de ce tir de missile. Cette action a été vivement condamnée par la communauté internationale, mais l’État hébreu se défend d’être derrière cette attaque, accusant le Jihad Islamique, groupe armé palestinien allié du Hamas.

 « Au moment du tir, nous ne menions aucune opération aérienne près de l’hôpital et les roquettes qui ont frappé le bâtiment ne correspondent pas aux nôtres », a affirmé le porte-parole de l’armée israélienne, Daniel Hagari, ajoutant que l’armée allait aussi fournir « les conversations en arabe qui indiquent que (…) le Jihad islamique » est l’auteur du tir.

Cette conversation a été publiée ce matin sur le réseau social X (ex Twitter). Selon, Israël, il s’agit de  »deux membres du Hamas » qui  »attribuent la frappe sur l’hôpital de Gaza au Jihad islamique ».

« Selon nos renseignements, le Hamas a vérifié les rapports et a compris qu’il s’agissait d’une erreur de tir du Djihad islamique palestinien, puis a lancé une campagne médiatique mondiale en gonflant le nombre de victimes », a ajouté le porte parole du Tsahal. 

Le Jihad islamique a rejeté en bloc les accusations d’Israël. « Comme d’habitude, l’ennemi sioniste tente, par la fabrication de mensonges, de se soustraire à sa responsabilité dans le massacre brutal qu’il a commis en bombardant l’hôpital et pointant le doigt vers le Jihad islamique », a déclaré dans un communiqué le mouvement islamiste palestinien. Selon lui, l’hôpital avait été sommé par Israël d’évacuer sous la menace d’un bombardement.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!