A la une International

Frappe israélienne dans un hôpital à Gaza : le Hamas évoque désormais un bilan supérieur à 500 victimes

Le bilan du tir sur l’enceinte d’un hôpital Ahli Arab, dans le centre de Gaza, mardi soir, s’alourdit. Ce mercredi 18 octobre, le Hamas évoque désormais un bilan supérieur à 500 victimes, indique l’AFP. « Nous étions en train d’opérer dans l’hôpital, il y a eu une forte explosion et le plafond est tombé sur la salle d’opération. C’est un massacre », a déclaré le Dr Ghassan Abu Sittah, de Médecins sans frontières, cité par un communiqué de l’ONG repris par Le Figaro.

De plus des centaines de victimes se trouvent encore dans les décombres de l’hôpital, selon le ministère de la Santé du territoire palestinien contrôlé par le Hamas. Ce dernier accuse Israël d’être à l’origine de cette frappe. De son côté, Israël a incriminé « le Djihad islamique » qui « est responsable du tir de roquette raté qui a touché l’hôpital ».

Dix jours après les attaques du Hamas sur Israël, l’armée de l’air de l’État hébreu poursuit toujours ses bombardements massifs sur la bande de Gaza. Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha), 2185 bâtiments ont été intégralement détruits et 5434 logements tellement endommagés qu’ils sont « inhabitables ». 8840 autres habitations sont également dévastées.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!