A la une International

L’ONU appelle à un cessez-le-feu humanitaire ‘’immédiat’’ à Gaza

Le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme a appelé lundi à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat » à Gaza, appelant les dirigeants à faire des « choix courageux ».

« La violence ne cessera jamais à moins que dirigeants palestiniens et israéliens ne fassent des choix courageux et humanitaires », affirmé Volker Türk dans un communiqué, ajoutant que « la première étape doit être un cessez-le-feu immédiat à des fins humanitaires, pour sauver la vie des civils à travers l’acheminement des aides humanitaires dans tout Gaza ».

« L’humanité doit primer », a-t-il insisté, soulignant que « beaucoup trop de civils, dont de nombreux enfants, ont déjà perdu la vie – dans les deux camps ». Le Haut-Commissaire des Nations Unies a appelé les parties au conflit à « redoubler d’efforts pour garantir le respect du droit international ».

Dans la bande de Gaza, un petit territoire pauvre où s’entassent 2,4 millions de Palestiniens, l’aide internationale a commencé à arriver au compte-gouttes depuis samedi via l’Egypte, en quantité très insuffisante selon l’ONU.

Pour le dix-huitième jour consécutif, l’armée israélienne continue de bombarder la Bande de Gaza. Les raids de l’aviation israélienne ont tué 5 087 Palestiniens dont 2 055 enfants et 1 119 femmes, et blessé 15 273 autres, selon un dernier bilan communiqué par le ministère de la Santé gazaoui.

Le responsable onusien a rappelé que « les civils représentent la grande majorité des personnes tuées à Gaza et en Israël », notant que « les rapports indiquent que plus de 1 400 personnes, dont 800 enfants, sont actuellement coincées sous les décombres à Gaza ».

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!