A la une Politique

Face à la situation politique, Boubacar Camara propose un « report consensuel » de la Présidentielle 

Le premier tour de l’élection présidentielle sénégalaise devra se tenir ce 25 février 2024. Mais pour le leader du Parti pour la construction et la solidarité (Pcs) / Jengu Tabax, Boubacar Camara, toutes les conditions ne sont pas réunies pour la tenue du scrutin.

Dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux ce week-end, le candidat déclaré à la présidentielle estime que « le Sénégal ne peut pas supporter une élection présidentielle dans quatre mois », à cause de la situation politique délétère qui risque de plonger le pays « dans une spirale négative ». 

Dans ce sens, il pense « qu’il y a plus urgent pour le Sénégal qu’une élection. Ce qu’il faut, c’est travailler à faire revenir le calme dans le pays. » Ce retour au calme passera d’après lui, par une élection présidentielle inclusive. 

Dans son argumentaire l’opposant relève le fait que l’un des partis les plus représentatif, à savoir le Pastef d´Ousmane Sonko soit exclu de la course et les « conditions dans lesquelles le candidat du camp présidentiel a été choisi ». 

L’ancien directeur des Douanes invite par conséquent les acteurs politiques « à se parler » pour aller vers un report consensuel afin de « faire revenir la paix pour permettre à la Justice de pouvoir travailler sereinement et que tous ceux qui doivent prendre part aux élections le fassent ». 

1 Commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!