A la une Sport

CAF Awards 2023 : Quelles sont les chances de sacre pour les sénégalais nominés ?

Le 11 décembre prochain, la cérémonie des CAF Awards se tiendra à Marrakech au Maroc. La semaine dernière, l’instance dirigeante du football africain a publié la liste des nominés dans différentes catégories.

Si les sénégalais partaient largement favoris lors de la précédente édition grâce au sacre à la CAN 2022, cette année risque d’être totalement différentes. Dans la catégorie reine par exemple, à savoir le Ballon d’Or masculin, le tenant du titre Sadio Mané fait office d’outsider cette année. La faute à une saison plus que délicate du côté du Bayern Munich, avant un exil en Arabie Saoudite cet été. Il est toutefois nominé au même titre Pape Matar Sarr qui part de loin malgré son bon début de saison avec Tottenham. 

Lamine Camara, la principale chance de sacre ?

Même si du côté des séniors cette année, le Maroc s’est le plus illustré avec sa demi finale historique en Coupe du Monde, les catégories inférieures ont été dominées par les Lions. Le Sénégal est champion d’Afrique U20, vainqueur du championnat d’Afrique des nations et de la Coupe d’Afrique des moins de 17 ans. Les deux premiers succès portent le sceau d’un homme : Lamine Camara.

Le jeune milieu de terrain du FC Metz s’est révélé au grand public d’abord lors du CHAN en Algérie où il termine meilleur jeune joueur des phases de poule. Quelques semaines plus tard, il continue sur la même lancée et termine cette fois meilleur joueur de la CAN U20. Dans la foulée, il quitte Génération Foot et rejoint le FC Metz en France où il continue sa progression. Il est d’ailleurs régulièrement appelé en sélection A par Aliou Cissé.

Mais dans cette catégorie, Lamine Camara n’est pas le seul sénégalais. On retrouve sur cette liste Pape Amadou Diallo, son coéquipier au FC Metz, Pape Demba Diallo champion d’Afrique U20, ainsi que le jeune prodige Amara Diouf, capitaine des U17.

Trois Lions nominés pour le meilleur gardien de l’année

Pour la première fois cette année, la CAF a introduit la catégorie « Gardien de but de l’année ». Dans celle-ci on retrouve Edouard Mendy, qui joue désormais à Al Ahly, Pape Mamadou Sy et Landing Badii, qui évoluaient dans le championnat sénégalais la saison dernière avant de s’envoler respectivement pour la Belgique (RFC Seraing) et le Qatar (Umm Salal).

Mais pour cette catégorie, les chances de voir un lion sacré sont minimes tellement la concurrence est rude. On retrouve des noms comme celui du Camerounais André Onana, finaliste de la Ligue des champions européenne la saison avec son ex club, l’inter Milan, mais aussi celui du marocain Yassine Bounou, vainqueur de la Ligue Europa avec le FC Seville et demi-finaliste de la Coupe du monde avec à chaque fois des performances de haut rang. 

Aliou Cissé et Pape Thiaw pour le titre de meilleur coach de l’année

Dans les récompenses individuelles, les sélectionneurs ne sont pas en reste. Aliou Cissé est candidat à sa propre succession, et l’un des prétendants à sa « couronne » n’est autre que son ancien coéquipier en sélection, Pape Thiaw. Vainqueur du Chan avec les « locaux », l’ancien milieu de terrain a dominé de bout en bout ce tournoi avec en prime un succès historique du Sénégal.

Mais cela sera-t-il suffisant pour tenir tête au sélectionneur marocain Walid Regragui ou encore le comorien Amir Abdou, ‘une des grandes révélations du continent qui a réalisé un parcours exceptionnel avec les Cœlacanthes lors de la CAN 2022 en battant le Ghana 3-2 en phase de poule pour ensuite se hisser en huitième de finale du tournoi, pour la première participation de leur histoire ? La réponse sera connue dans un peu moins d’un mois.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!