A la une Politique

Présidentielle 2024 : Ousmane Sonko édifié sur son sort ce 17 novembre

C’est ce vendredi 17 novembre que le candidat à la Présidentielle Ousmane Sonko saura définitivement s’il pourra ou non, prendre part à la prochaine présidentielle. En effet, il est prévu pour ce jour le verdict de la Cour Suprême dans l’affaire impliquant l’État du Sénégal et l’ex-parti Pastef d’Ousmane Sonko exclu des listes électorales.

Le 17 novembre est, également, la date retenue par la Cour de justice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) pour rendre sa décision sur la réintégration de l’opposant Ousmane Sonko sur les listes électorales, dont dépend sa candidature à la présidentielle de 2024.

Les alliés de Sonko sonnent la mobilisation

Les soutiens de l’opposant, actuellement en prison, ne comptent pas rester les bras croisés. Regroupés au sein du Lacos (Leaders Alliés du Candidat Ousmane Sonko), ils ont annoncé une mobilisation générale le même jour à partir de 15h dans les 46 départements, dans les communes et dans la diaspora pour exiger l’application des décisions du tribunal d’instance de Ziguinchor et de la CENA pour la réintégration de Ousmane Sonko dans le fichier électoral ainsi que la délivrance de ses fiches de parrainage.

Pour rappel, le leader de l’ex-Pastef a été radié des listes électorales et ne pourra donc plus prétendre à une candidature à la présidentielle suite à sa condamnation par contumace dans l’affaire ‘’Sweet Beauty’’ à deux ans de prison ferme le 1er juin pour « corruption de la jeunesse ».

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!