A la une Société

La CAP demande la libération du journaliste Pape Sané

La Coordination des Associations de Presse (CAP) se dit ‘’peinée’’ par la reprise des arrestations et interpellations des journalistes, techniciens et acteurs des médias dont la dernière en date est celle du journaliste et chroniqueur de Walfadjri TV, Pape Sané. Elle exige la libération de ce dernier.

Pape Sané a été interpellé le lundi 13 novembre aux alentours de 17 heures au sortir l’émission ‘’Kepaar gui’’. Les organisations faitières de la presse réunies autour de la CAP, s’insurgent contre ces conditions d’arrestation ‘’digne d’un kidnapping’’.

Selon la CAP, il est reproché au journaliste une publication sur le réseau social Facebook qui date de 2021, et qui a été mis à jour tout récemment, dans lequel il rend hommage au général Jean Baptiste Tine, ancien patron de la Gendarmerie nationale, lors des événements de mars 2021. « Il est inadmissible qu’un journaliste soit arrêté pour un délit d’opinion » note la CAP.

A l’avenir, la CAP exhorte les autorités judiciaires à ne plus faire arrêter les gens à la sortie de nos lieux de travail car « cela crée une situation très gênante ». Elle regrette et s’insurge contre les conditions de son arrestation.

La CAP invite le gouvernement à s’adresser au CORED s’il a des reproches à faire à un professionnel des médias dans le cadre de l’exercice de son métier.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!