A la une Société

Sénégal-Guinée-Bissau : Une commission de délimitation des frontières mise en place pour éviter les conflits

À l’instar de nombreux pays africains, les frontières entre la Guinée-Bissau et le Sénégal sont encore mal définies depuis les indépendances. Une situation qui entraîne de réguliers accrochages entre les populations limitrophes.

Afin de résoudre ce problème les deux pays ont installé ce mercredi à Dakar les membres de la commission technique mixte de réaffirmation de la frontière terrestre et de délimitation de la frontière maritime. Son travail, s’efforcer, en 2025, au plus tard, de délimiter, pour la première fois, la frontière maritime entre la Guinée-Bissau et le Sénégal, mais également, de vérifier la frontière terrestre.

De l’avis du Colonel Babacar Touré, secrétaire exécutif de la commission nationale des frontières du Sénégal « cette rencontre est une manifestation de ce lien solide qui existe entre nos deux États et rentre dans le cadre de la coopération transfrontalière qui vise à faire de nos espaces des zones pacifiques de développement et d’intégration entre les peuples ».

La création de cette commission intervient alors que les deux pays se disputent le contrôle d’une zone maritime de 9 838 km2, riche en ressources halieutiques et pétrolifères. C’est l’Union africaine qui a recommandé aux pays d’Afrique de l’Ouest de clarifier leurs frontières héritées de la période coloniale afin d’éviter les conflits intercommunautaires.

error: Content is protected !!