Société Vidéos

Formation des agents de santé : des écoles privées revendiquent leur légitimité

Le Collectif des chefs d’établissements privés de formation en santé a tenu ce vendredi 8 décembre un point de presse pour répondre aux responsables d’écoles de santé rattachées à l’ANAQ SUP.

Selon Mamadou Lamine DIAKHATE, rapporteur de la commission et Directeur d’école de santé, « depuis plus d’un an, quelques responsables d’écoles, sous le prétexte qu’elles sont rattachées à une habilitation institutionnelle de l’ANAQ SUP, passent tout leur temps à discréditer les autres écoles de formation en santé et à semer le doute dans l’esprit des parents. ».

Les membres de ce collectif ont tenu à clarifier qu’ils ne sont pas dans l’illégalité car d’après Souleymane Aliou Diallo, le président de la commission communication, « plusieurs écoles de formation en santé sont en procédure administratives auprès de l’ANAQ SUP ; elles attendent simplement la visite des experts évaluateurs, donc ces établissements n’ont rien d’illégal. ».

Le collectif a aussi évoqué la question des examens d’État que le Ministère de la santé dit vouloir arrêter d’organiser. Ainsi il invite le MSAS à « prendre ses responsabilités et d’éviter tout anéantissement du système sanitaire du pays ».

Car selon eux, sans cet examen, chaque école va délivrer ses propres diplômes. Chose que le collectif condamne, car « l’habilitation institutionnelle et l’accréditation des programmes ne doivent pas être source d’anarchie pédagogique, permettant à chaque école de délivrer des diplômes ».

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!