A la une Justice

Affaire Ndiaga Diouf : Barthélémy Dias devant la Cour Suprême ce 22 décembre

Senegalese Socialist MP and member of the ruling coalition Barthelemy Dias leaves the courthouse in Dakar on December 1, 2016, where his case for intentional homicide during violent pre-election clashes in 2011 has been adjourned. Barthelemy Dias was filmed firing shots during clashes in the capital between supporters of former leader Abdoulaye Wade and current President Macky Sall, allegedly killing a man and injuring others. / AFP PHOTO / SEYLLOU

Barthélémy Dias, qui avait saisi la Cour suprême après sa condamnation dans l’affaire Ndiaga Diouf, du nom du nervis tué devant la mairie de Mermoz-Sacré-coeur en 2011, sera fixée sur son sort le vendredi 22 décembre 2023.

La haute cour de justice va confirmer ou informer la décision rendue le 21 septembre 2022 lors de son procès en appel qui avait condamné l’actuel maire de Dakar à deux ans de prison dont 6 mois ferme pour « coup mortel ». Un jugement prononcé en première instance et confirmé par la justice.

Cette affaire remonte au 22 décembre 2011. Ce jour-là, la mairie de Mermoz Sacré-Cœur, alors dirigée par Barthélémy Dias, est attaquée par un groupe de jeunes. Ndiaga Diouf était l’un deux, il sera tué par balles.

Jugé coupable, de « coups mortels » ‘Barth’ a été condamné à deux ans de prison dont six mois ferme, il décidera de faire lui-même appel du jugement, alors que sa détention provisoire avait couvert sa peine de prison ferme.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!