A la une Politique

Le tribunal de Dakar réintègre Ousmane Sonko sur le fichier électoral 

Le tribunal de Grande instance de Dakar a ordonné, ce jeudi 14 décembre, la réintégration de Ousmane Sonko sur le fichier électoral. Il confirme ainsi une décision rendue en octobre par le tribunal de Ziguinchor qui avait été cassée par la Cour suprême le 17 novembre. 

Cette décision remet dans la course pour la présidentielle l’opposant qui avait été radié des listes à la suite d’une condamnation par contumace à deux ans de prison en juin pour corruption de la jeunesse, dans l’affaire Sweet Beauty.

« L’acte d’huissier qui avait été remis au chef de protocole a été déclaré nul, c’est le point d’ailleurs que le juge a rectifié pour compléter la décision de Sabassi Faye », indique l’un des avocats du maire de Zigunchor. « Aujourd’hui la décision est complète, le juge de cassation ne peut d’ailleurs pas revenir sur ça », a déclaré Me Bamba Cissé à sa sortie du tribunal.

Mais les avocats de l’État, par la voix de Me El Hadj Diouf, ne comptent pas en rester là. Ils promettent de saisir la cour suprême arguant que lors de la décision rendue par la juridiction le 17 novembre dernier, elle avait déjà indiqué que la notification de retrait de liste avait déjà été faite « en bonne et due forme » à Ousmane Sonko.

« Si une juridiction inférieure vient contredire la position du juge suprême, cette décision va être certainement annulée comme celle de Ziguinchor » affirme Me Diouf.

Pour l’instant l’opposant peut « dès à présent aller retirer ses fiches de parrainage » annonce Me Massokhna Kane, l’un de ses avocats, mais l’épisode judiciaire entre Sonko et l’État du Sénégal sur son retrait du fichier électoral va sûrement connaitre des évolutions dans les jours voire semaines à venir.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire