Flash Société

Affaire Ndella Madior Diouf: Des détails troublants dévoilés

Pas moins de six (6) bébés à savoir Zouleika Ndella Madior Diouf, Akon, Anta Sarr, Bijou Ngoné, Youssou Ndour, Mohamed Samba Ndiobène Ka et Maréma, ont trouvé la mort dans la pouponnière de Ndella Madior Diouf. Certains sont décédés dans des établissements de santé tels que l’hôpital Albert Royer, l’hôpital Dalal Diam, le Samu Municipal ou la Clinique de l’Amitié. Les faits ce sont produits au mois d’octobre 2023 selon le journal l’observateur.

Une ampleur des décès de nourrissons qui se révèle être bien plus importante que les informations précédemment avancées. 

De nouveaux détails ont également mis à nu des pratiques obscures comme la délivrance de certificats de décès et des enterrements. L’enquête a révélé que l’animateur de la Radio Saphir Fm, chargé d’enterrer les bébés décédés à la pouponnière, a été placé en garde à vue par la Sûreté urbaine. 

Les investigations ont également mis en évidence le fait que Ndella Madior Diouf contresignait les actes de décès des enfants par le biais de sa structure Sos Santé.

Les autorités se sont également rendu à Saly pour vérifier l’existence d’une autre pouponnière. Aucun bébé ou femme enceinte n’aété trouvé sur place. Cependant, la présence d’objets tels que des jouets pour enfants et des couches laisse supposer la présence antérieure de nourrissons dans ces lieux.

Selon la Brigade de gendarmerie de Fimela, des femmes enceintes auraient séjourné dans cette villa à Simal, avant de disparaître au moment où l’affaire de la pouponnière a éclaté. Les enquêteurs poursuivent leurs investigations pour découvrir d’autres faits, notamment impliquant des personnes ayant confié leur bébé ou ayant intégré le groupe WhatsApp de Sos Santé.



Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!