A la une Politique

Contrôle des parrainages : le conseil constitutionnel invalide le dossier d’Ousmane Sonko

Le Conseil constitutionnel s’est penché vendredi 5 janvier sur le dossier d’Ousmane Sonko dans le cadre du contrôle des parrainages en vue de la Présidentielle. Sans surprise, son dossier a été jugé incomplet, par conséquent invalide, car ne disposant pas de l’attestation de dépôt de caution délivrée par la Caisse des dépôts et des consignations.

Cette décision clôt ainsi définitivement le feuilleton politico-judiciaire qui impliquait l’État du Sénégal à l’opposant Ousmane Sonko. Mais pour le mandataire du candidat, un recours sera déposé pour la contester. Me Ciré Clédor Ly révèle que le dossier de son client a été ouvert avant que lui, mandataire, ne se présente devant la commission de contrôle des parrainages.

« Quand je lui [président du conseil constitutionnel] ai demandé pourquoi le dossier a été ouvert, la réponse a été que tous les courriers et tous les documents ont été reçus et exploités par la commission qui a donc décidé que le dossier est incomplet. Or cette commission a donc été dans une position irrégulière parce que la loi prévoit que cette vérification devait se faire en présence du candidat ou du mandataire », a-t-il fait savoir à sa sortie du Conseil constitutionnel.

Le rejet de ce dossier porte à 9 le nombre de dossiers validés par le conseil constitutionnel depuis le début des vérifications des parrainages. 20 autres candidats doivent régulariser leurs dossiers pour espérer passer cette première étape.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire