A la une International

Le Nigeria suspend les diplômes délivrés au Bénin et au Togo

Le ministre nigérian de l’Education, Tahir Mamman, a annoncé la suspension jusqu’à nouvel ordre de l’évaluation et de l’accréditation des diplômes des universités du Bénin et du Togo. Cette décision a été prise suite à un rapport d’enquête du média Daily Nigerian mettant en cause une université béninoise où un journaliste infiltré a obtenu un diplôme de premier cycle en quelques semaines, a expliqué le membre du gouvernement fédéral dans l’émission Politics Today de Channels Television, le mercredi 3 janvier.

Si les autorités d’Abuja ne remettent pas en cause le système éducatif formel, elles pointent du doigt ce qu’ils qualifient d’usines à diplômes, une appellation attribuée à certaines universités privées qui délivrent des diplômes aux étudiants sans qu’ils n’aient passé ni cours ni examens.  

Alors que la suspension a pris effet, une commission impliquant les ministères de l’éducation du Nigeria, du Bénin et du Togo a été mise en place pour une enquête approfondie sur le sujet. La commission devrait livrer sa copie dans un délai de trois mois. Les résultats de cette enquête décideront aussi de la tournure des évènements pour d’autres pays. En effet, le Nigeria prévoit d’étendre la suspension à au moins trois autres pays africains où des cas similaires ont également été rapportés.

Le ministre affirme que « Nous n’allons pas nous limiter au Bénin et au Togo. Nous allons étendre le filet à des pays comme l’Ouganda, le Kenya et même le Niger, où de telles institutions ont été mises en place ».

Notons que les pays ciblés ont en commun le fait d’accueillir de plus en plus d’étudiants nigérian en mobilité. Selon l’Agence Campus France, le Bénin et le Niger sont classés dans le top 5 des pays subsahariens accueillant les étudiants nigérians, derrière le Ghana et l’Afrique du Sud. En raison de multiples troubles dans son système éducatif, notamment dus à des grèves prolongées, les destinations du Kenya et de l’Ouganda sont également devenues populaires.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!