Flash Société

Arrestation de journalistes : le Sénégal dans le top 5 africain

Le Sénégal occupe la cinquième place dans le classement annuel des journalistes en situation carcérale établi par le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

« Le Sénégal phare de la liberté de la presse dans la région, a connu un pic d’arrestations de journalistes en 2023 » révèle ledit comité.  

Selon son recensement fais à la date du 1 décembre 2023, 67 journalistes sont emprisonnés en Afrique dans l’exercice de leur travail.

Au niveau continental, l’Érythrée occupe la première place du classement avec 16 professionnels dont la majorité est en détention depuis 2001, soit le plus long séjour carcéral dans le monde.

Vient l’Égypte en 2e place, avec 13 journalistes emprisonnés, suivie de l’Éthiopie, qui « reste un environnement médiatique difficile » où « huit journalistes ont été arrêtés en 2023 après avoir couvert le conflit dans l’État d’Amahara».

Le Cameroun, 4e du classement devance le Sénégal avec six journalistes emprisonnés. Le Rwanda, pour sa part, occupe la 6e place, avec quatre journalistes dont trois Youtubeurs incarcérés. Arrivent ensuite l’Algérie et le Maroc tous deux avec trois journalistes détenus, devant le Togo, 9e, avec deux journalistes emprisonnés, et l’Angola en dernière position.

Au plan mondial, l’Israél est en tête de classement avec ses 17 journalistes derrière les barreaux.

Concernant la situation carcérale des femmes journalistes, le recensement relève que « cinq des journalistes emprisonnés sont des femmes dont deux au Sénégal, deux en Éthiopie, et une au Burundi », a indiqué le comité.

Celui-ci renseigne que « plus de 65% des journalistes recensés, soit 209, font l’objet d’accusations de complot contre l’État de diffusion de fausses nouvelles et de terrorisme, en représailles à leurs reportages critiques. Ils sont souvent confrontés à des conditions de détention inutilement cruelles… », a-t-souligné.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!