Flash Société

Indice perception de la corruption : Le Sénégal encore dans la zone rouge selon le Forum Civil

Birahim-Seck-coordonnateur-du-Forum-Civil

Le Forum civil, section sénégalaise de Transparençy International a publié une déclaration sur les résultats de l’Indice de perception de la corruption pour l’année 2023. Selon le document, les résultats de l’indice de perception de la corruption 2023, publiés partout dans le monde, ce mardi 30 janvier 2024, par Transparency International, représenté au Sénégal par le Forum Civil, montrent que le Sénégal plonge encore dans la zone rouge avec une note de 43/100.

Selon le Forum civil «Le Sénégal avait la même note dans l’Ipc 2021 publié en 2022. Il obtient cette même note dans l’Ipc 2022 publié en 2023. Avec les résultats de l’IPC 2023 publié ce 30 janvier 2024, le Sénégal stagne toujours dans la zone rouge avec la même note de 43/100 ».

Il souligne que l’immobilisme institutionnel chronique en matière de lutte contre la corruption constaté dans sa déclaration sur les résultats de l’Ipc 2022 publié 30 janvier 2023 est, cependant, atténué par l’adoption de plusieurs textes de prévention et de lutte contre la corruption.

Le Forum civil espère que l’effectivité des textes précités, l’autonomie, l’indépendance et la compétence des animateurs des organes de lutte contre la corruption pourraient permettre, dans le futur, d’améliorer la note du Sénégal.
Cependant, il reste très préoccupé par les dossiers mis sous le coude par Monsieur le Président de la République, Macky Sall  et l’absence de redevabilité entretenue par les corps de contrôle à l’instar de la Cour des comptes, de l’Inspection générale d’Etat (Ige), de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), de l’Autorité de régulation de la commande publique (Arcop) etc.

Le Forum civil recommande au Président de la République en exercice de consacrer un peu de son temps à la Cour des comptes pour la réception des rapports sur la gestion des organismes publics et parapublics. Au Président de la République entrant, il lui demande  de s’engager à prendre les mesures concrètes dans les cent (100) jours à partir de la prestation de serment.


Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!