A la une International

Le Mali et le Burkina ont envoyé une « notification formelle » de retrait à la Cedeao

Le Mali et le Burkina Faso ont envoyé lundi à la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) une « notification formelle » de leur retrait de l’organisation.

Le ministère des Affaires étrangères malien a remis à un correspondant de l’AFP une copie du courrier adressé à la Cedeao. L’agence d’information officielle du Burkina Faso a rapporté simultanément que ce pays avait fait de même, « confirmant la décision commune, prise hier (dimanche) avec le Mali et le Niger, de quitter l’institution sous-régionale ».

Les autorités militaires au pouvoir au Burkina Faso, au Mali et au Niger ont annoncé dimanche le retrait « sans délai » de la Cedeao. Une décision qui marque une rupture entre ces pays, ayant récemment subi des Coups d’Etats et réunis depuis autour de l’Alliance des Etats du Sahel.

La Cedeao avait dit dans un communiqué attendre encore « la notification formelle et directe » de cette décision. Selon les textes de la Cedeao, cette notification fait démarrer le délai d’un an avant que le retrait ne prenne effet.

Les textes de l’organisation régionale stipulent que les pays membres qui décident de se retirer restent tenus par leurs obligations pendant cette période d’un an.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire