A la une International

Conflit russo-ukrainien : Une délégation de chefs d’État africains bientôt à Kiev et à Moscou pour parler de paix

Sept dirigeants africains se sont rendus en Ukraine le 16 juin dans l'espoir de contribuer à mettre fin à cette guerre de près de 16 mois.

Bientôt deux ans que dure le conflit russo-ukrainien. Une situation qui inquiète les pays africains. Sept des leurs, membres de l’initiative de paix en Ukraine, à savoir l’Égypte, la Zambie, les Comores, le Sénégal, la République du Congo, l’Ouganda et l’Afrique du Sud, prévoient à nouveau de se rendre en Ukraine et en Russie pour tenter une médiation entre les protagonistes.

Selon les propos de l’ambassadeur sud-africain à Moscou, Mzuvukile Jeff Maqetuka rapportés l’agence de presse russe TASS, l’objectif de cette nouvelle initiative de ces pays africains est de convaincre le président ukrainien Vladimir Zelenski à entamer des négociations avec Moscou.

« Les dirigeants africains se pencheront sur les moyens de résoudre le problème. Ce qui fait que le prochain volet de négociations débutera à Kiev. Les chefs d’État y viendront pour faire connaître la position exprimée par Poutine à Saint-Pétersbourg, avant de se rendre en Russie et, espérons-le, pouvoir présenter une solution au problème. » a déclaré Mzuvukile Jeff Maqetuka.

« Zelenski a signé un décret qui ne lui permet pas de négocier avec [le président russe Vladimir] Poutine. Kiev doit maintenant revoir ce décret, mais il me semble que cela relève de la rhétorique », a poursuivi l’ambassadeur.

Cette délégation des sept chefs d’États africains avec à sa tête le président sud-africain Cyril Ramaphosa s’était déjà rendu à Kiev et à Moscou pour tenter d’apaiser les tensions entre les deux pays. Malheureusement aucun accord n’avait pu être trouvé.

error: Content is protected !!