A la une Politique

Libération de Sonko et Diomaye : le Président Macky Sall dit n’avoir ‘’aucune objection’’

Une libération de Ousmane SOnko et Bassirou Diomaye Faye, hommes politiques membres de l’ex Pastef, se précise-t-elle ? Tout porte à le croire au vu de la dernière sortie du président Macky Sall, qui a réitéré son appel à un dialogue ‘’inclusif’’ pour choisir une nouvelle date à la Présidentielle initialement prévue ce 25 février.

« J’ai toujours dit que j’appelle à un dialogue inclusif. Et je suis convaincu que si nous voulons que notre pays poursuive sa marche harmonieuse, il faut se réconcilier quels que soient les délits et les crimes qui ont poussé les uns et les autres devant la justice », a laissé entendre le chef de l’exécutif sénégalais dans un entretien accordé à des médias locaux.

« Dans cette perspective, a-t-il ajouté, il ne faut écarter aucune personne et dès lors qu’on peut arriver à des dépassements de faits, toute personne pourrait bénéficier de cette clémence ».

À la question de savoir si Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye, candidat à la Présidentielle, pourraient bénéficier de cette clémence à travers une liberté provisoire, « Je n’ai aucune objection, a fait savoir le Chef de l’État. Je regarde le pays, je ne regarde pas une personne. Ma responsabilité est d’être un chef de l’État, garant de l’unité nationale », a ajouté le Président Sall.

La possibilité de faire voter une loi d’amnistie a aussi été évoquée lors de cet entretien, pour, dit-il permettre au Sénégal d’ « aller de l’avant ».

error: Content is protected !!