A la une Société

Report de la présidentielle : sept syndicats d’enseignants en grève générale jeudi et vendredi

Les conclusions du dialogue initié par le président de République pour le dégel de la situation politique n’auront pas vraiment d’effet sur la colère née du report de la présidentielle. Des syndicats d’enseignants ont décrété mercredi une grève de 48 heures à compter de ce jeudi pour exiger le respect de la constitution.

Le mouvement de débrayage a été décidé mercredi à l’issue de leur assemblée générale. Il s’agit du Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen secondaire/Authentique (Cusems/A), du Syndicat autonome pour le développement de l’éducation (Sadef), du Sydels/Cntls, de l’Uden/R, du Sydels/O, de l’Ues et du Cis.

Sur la plateforme revendicative, ces organisations syndicales exigent d’une part le respect de la Constitution, du calendrier électoral et la libération de tous les enseignants détenus arbitrairement dans les prisons. Ils réclament également l’éradication sans délai du statut des décisionnaires, l’augmentation optionnelle de l’âge de la retraite et la réforme des contenus ainsi que la régularisation de tous les statuts précaires.

D’autre part elles demandent la fin de toutes les lenteurs dans la production des actes administratifs des enseignants et le respect de tous les accords signés.

error: Content is protected !!