A la une International

Le Kenya signe un accord avec Haiti pour l’envoi de policiers sur l’île 

Le Kenya et Haïti ont signé vendredi 1er mars un accord pour l’envoi de policiers kényans dans l’île, dans le cadre d’une mission internationale soutenue par les Nations unies pour lutter contre la violence des gangs, selon un communiqué signé par le président kényan, William Ruto.

Le chef de l’Etat kényan et le premier ministre haïtien, Ariel Henry, en déplacement à Nairobi, ont « discuté des prochaines étapes pour permettre l’accélération du déploiement », selon le communiqué

« Je profite de cette occasion pour réitérer l’engagement du Kenya à contribuer au succès de cette mission multinationale. Nous pensons qu’il s’agit d’un devoir historique, car la paix en Haïti est bonne pour le monde dans son ensemble », assure le président Ruto dans le communiqué.

Nairobi avait pris l’engagement en juillet 2023 d’envoyer 2 500 à 2 600 hommes à Haiti dans le cadre de cette mission pour appuyer le pays dans sa lutte contre les gangs. Le Parlement kényan avait validé le déploiement, avant que celui-ci soit bloqué par une décision de justice à la fin de janvier.

Cinq pays, dont le Bénin avec plus de 1 500 hommes, ont notifié à l’ONU leur participation à la future mission multinationale menée par le Kenya. Les autres membres de cette mission sont les Bahamas, le Bangladesh, la Barbade et le Tchad, a affirmé le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric. 

La situation en Haiti, où les gangs ont fini d’installer la terreur, devient incontrôlable. Jeudi, quatre policiers ont été tués et cinq ont été blessés, lors d’échanges de tirs avec des gangs dans la capitale haïtienne, Port-au-Prince.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!