Flash Société

Le Président Macky Sall réagit à l’agression de la journaliste Maimouna Ndour Faye

A handout photo distributed by the Senegalese Presidential Press Office shows Senegalese President Macky Sall preparing to a televised speech, on February 16, 2016 in Dakar. Sall said on February 16, 2016 the country's top court had rejected his proposal to cut his current presidential term by two years to five. Sall had proposed 15 reforms in all, including limiting presidential terms to two mandates and expanding the powers of the national assembly and the constitutional council. / AFP / SENEGAL PRESIDENTIAL PRESS OFFICE / HO / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / SENEGAL PRESIDENTIAL PRESS OFFICE" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

« Je condamne fermement cet acte de violence lâche et inexcusable contre la journaliste Maimouna Ndour Faye », a écrit le Chef de l’État Macky Sall après l’agression subie par la journaliste et directrice générale de la télévision 7TV. Cette dernière sortait d’une émission au moment où les faits se sont produits.

Selon Macky Sall, « la liberté de la presse est un droit fondamental qui doit être protégé et respecté en toutes circonstances. Aucune forme de violence ne saurait être tolérée, et les responsables de cette agression devront répondre de leurs actes devant la justice. »

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!