A la une Politique

Quels enseignements tirer du premier gouvernement d’Ousmane Sonko ?

Le premier gouvernement du premier ministre Ousmane Sonko, tant attendu, a finalement été rendu public dans la soirée du vendredi 5 avril. Une liste de 25 ministres et 5 secrétaires d’État, dans laquelle beaucoup d’enseignements peuvent être tirés, au vu des profils sélectionnés, en attendant de voir l’application de la politique insufflée par le Président Bassirou Diomaye Faye

Un gouvernement de ‘’rupture’

Ce terme ‘’rupture’’ revient dans les différentes sorties des membres du Pastef, ainsi que de leur leader, depuis plusieurs années. Hier, en bas de l’escalier de la présidence de la République où les grandes annonces se font habituellement, le premier ministre Ousmane Sonko, a encore réitéré son désir de rompre avec les pratiques usuelles. Ce qui passe par les profils choisis.

En effet, même si des noms connus du paysage politique sont présents sur cette liste, tels que celui du nouveau ministre de l’éducation nationale Moustapha Guirassy, ancien ministre sous Wade, le seul dans cette liste à avoir été dans un gouvernement, ou encore celui du Dr Abdourahmane Diouf, ancien de Rewmi, le parti d’Idrissa Seck qui a rejoint la coalition Diomaye président lors de cette présidentielle et qui sera désormais en charge de l’enseignement supérieur, la majeure partie des personnes présentes dans le gouvernement sont des novices en la matière.

Seules 4 femmes dans le gouvernement

Autres faits marquants dans ce 1er gouvernement de Sonko, la faible représentation des femmes. Elles sont seulement 4. La première, Yacine Fall est un membre éminent du Parti Pastef, qu’elle a rejoint en 2018.  Fonctionnaire des Nations Unies, elle est désormais Ministre de l’intégration et des affaires étrangères.

Khady Diène Gaye, hérite du ministère des Sports, de la Jeunesse et de la Culture, trois département désormais réunifier par le nouveau régime. Maïmouna Dièye est la nouvelle Ministre de la famille et des solidarités, Fatou Diouf, Ministre des pêches, des infrastructures maritimes et portuaires. 1 noter que le ministère de la femme, département qui était de facto dirigé par une femme, a été supprimé.

Des généraux font leur entrée dans le gouvernement

Des généraux dans un gouvernement, ce n’est pas un fait nouveau dans l’histoire du Sénégal, mais ce n’était plus d’usage sous le règne de Macky Sall. Les nouvelles autorités du pays ressuscitent cela en intégrant deux généraux des forces armées dans le nouvel attelage gouvernemental.

Il s’agit de l’ancien Chef d’état-major général des armées (Cemga), le Général Birame Diop qui reste en terre connue vu qu’il est nommé ministre des forces armées. Son frère d’arme, le Général Jean Baptiste Tine, ancien Haut-commandant de la Gendarmerie nationale, est nommé ministre de l’intérieur et de la sécurité publique.

Pastef et la coalition Diomaye Président bien représentés

Certes, « il n’y aura pas de partage de gâteau » en ce qui concerne le gouvernement, avait rappelé le patriote en Chef lors de leur meeting de cloture de la campagne, mais les compétences de leurs alliés seront récompensés à juste titre. Et ils ont été bien récompensés au vu du nombre de personnes issues du Pastef ou globalement de la coalition Diomaye Président, présentes dans le nouveau gouvernement.

Ils sont près d’une dizaine dont Birame Souleye Diop (ministre du pétrole et de l’énergie), Malick Ndiaye (ministre des Transports terrestres et aériens), Aliou Sall (ministre de la Communication et des Télécommunications), Cheikh Tidiane Dièye (ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement). On s’attendait toutefois à voir Aminata Touré, Habib Sy ou encore Aida Mbodj, entre autres alliés, intégrer l’appareil gouvernemental, mais ce n’est pas le cas.

Pour le reste, beaucoup de personnalités de la société civile ou encore fonctionnaires tels Abdourahmane Sarr, ministre de l’économie du plan et de la coopération, frère de l’ancienne de ministre de l’économie également Oulimata Sarr, ou encore le nouveau ministre de la justice Ousmane Diagne. Les sénégalais sont désormais impatients de voir si la nouvelle équipe du duo Diomaye/Sonko, va répondre à leurs attentes.

error: Content is protected !!