A la une International

L’Assemblée générale de l’ONU a procédé à un vote symbolique en faveur de l’adhésion de la Palestine

Israeli Ambassador to the United Nations Gilad Erdan speaks during a special session of the UN General Assembly regarding the Palestinian bid for full membership to the UN, at UN headquarters in New York City on May 10, 2024. A veto from the United States during an April 18, 2024 UN Security Council meeting previously foiled the Palestinians' drive for full UN membership. (Photo by Charly TRIBALLEAU / AFP)

Avec une majorité écrasante, l’Assemblée générale de l’ONU a jugé vendredi que les Palestiniens mériteraient d’être membres à part entière de l’organisation et donc devra bénéficier de nouveaux «droits et privilèges».

Cette adhésion, qui n’est que symbolique à cause du véto des États-Unis suite à la véritable demande d’adhésion soumise au conseil de sécurité, octroie toutefois  quelques droits supplémentaires à la Palestine.

« Je me suis tenu des centaines de fois à cette tribune, souvent dans des circonstances tragiques, mais aucune comparable à ce que mon peuple vit aujourd’hui », a lancé l’ambassadeur palestinien à l’ONU, Riyad Mansour.

Cette résolution « aura un impact important sur l’avenir du peuple palestinien », même si en elle-même, elle « ne rend pas justice à l’État de Palestine », qui reste observateur, a ajouté l’ambassadeur des Émirats arabes unis, Mohamed Issa Abushahab, au nom des pays arabes.

Face à la guerre à Gaza, les Palestiniens, qui ont depuis 2012 un statut « d’État non-membre observateur », avaient relancé début avril leur requête de 2011 réclamant de devenir un État membre à part entière des Nations unies. Pour aboutir, une telle initiative nécessitait au préalable, une recommandation positive du Conseil de sécurité. Mais les États-Unis y ont mis leur veto le 18 avril.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!