A la une International

Niger : la frontière avec le Benin reste fermée pour “des raisons de sécurité“ assure le premier ministre

« C’est pour des raisons simples de sécurité (que) nous avons gardé cette frontière fermée », a expliqué, lors d’un point presse à Niamey, le Premier ministre nigérien, Ali Mahaman Lamine Zeine samedi lors d’un point de presse, n’écartant pas « une solution » pour exporter le pétrole nigérien via le port béninois de Sèmè Kpodji. 

Mercredi, le président béninois Patrice Talon a appelé les autorités nigériennes à rouvrir leur frontière commune et à normaliser leurs relations, si Niamey veut exporter son pétrole depuis le port béninois de Sèmè Kpodji. 

Le Bénin a rouvert sa frontière avec le Niger après l’annonce, fin février, de la fin des sanctions économiques imposées à Niamey par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). L’organisation régionale avait agi en réponse au coup d’Etat du 26 juillet 2023, qui a renversé le président Mohammed Bazoum. 

« Bases françaises » au Bénin

Si le Niger a rouvert sa frontière avec le Nigeria, il a maintenu fermée celle avec le Bénin. 

« Nous avons souverainement décidé de garder notre frontière fermée avec le Bénin » car « sur le territoire du Bénin, il y a des bases françaises » et « sur certaines d’entre elles, on entraîne des terroristes qui doivent venir déstabiliser notre pays », a expliqué le chef du gouvernement de transition. 

Le Niger sera « prêt à rouvrir » la frontière avec le Bénin, lorsque « nous aurons la certitude que notre territoire est en sécurité », a affirmé M. Zeine. 

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!