A la une International

Guinée : la prison à vie requise contre l’ex chef de la junte Dadis Camara.

Principal accusé dans le massacre du 28 septembre 2009, Moussa Dadis Camara risque la prison à vie. Au procès mercredi, le procureur Alghassimou Diallo a requis une condamnation de l’ex-président à la prison à vie assortie d’une période de sûreté de 30 ans.

L’ex-chef de la junte Dadis Camara n’est pas le seul mis en cause dans ce procès. Le procureur a requis la même peine contre ses autres co-accusés dont Moussa Tiegboro Camara (chef de l’unité anti-drogue), Abdoulaye Cherif Diaby (ancien ministre de la Santé), Marcel Guilavogui, Blaise Goumou (agent anti-drogue) et Claude Pivi (ancien ministre de la Sécurité présidentielle).

De plus, le ministère public a jugé les infractions retenues contre eux comme étant très graves et a demandé des peines de prison à perpétuité pour toutes les personnes impliquées dans ces massacres.

En effet, le procureur a requis que tous ces prévenus soient maintenus en détention pour des crimes contre l’humanité, incluant meurtre, assassinat, torture, séquestration, viol et responsabilité de supérieur hiérarchique.

Pour rappel, les faits qui leur sont reprochés se sont déroulés le 28 septembre 2009 dans un stade. Ils sont présumés coupables d’une répression violente contre un rassemblement organisé par une coalition des forces politiques de l’opposition.  Au moins 156 personnes ont été tuées et une centaine de femmes violées, selon le rapport d’une commission d’enquête internationale mandatée par l’ONU

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!