A la une Justice

Le président Bassirou Diomaye Faye rappelle son option d’accorder une « priorité élevée » à la concertation

Le chef de l’Etat, Bassirou Diomaye Faye, a réitéré ce mardi la priorité qu’il accorde à la concertation sur le mode de gouvernance des affaires publiques.

Il a déclaré qu’« En accord avec l’esprit de mon discours d’investiture, mon message à la nation à l’occasion de la fête de l’indépendance et de mes orientations au Conseil des ministres le 9 avril, je réitère aujourd’hui la priorité élevée que j’accorde à la concertation sur le mode de gouvernance des affaires publiques ».

Le chef de l’Etat présidait le lancement officiel des travaux du dialogue national sur la réforme et la modernisation de la Justice qui se tiennent au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio.

Le président de l’Assemblée nationale, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), le président du Conseil constitutionnel, plusieurs membres du gouvernement, des officiels, des élus territoriaux, et plusieurs membres du gouvernement, la présidente du Haut Conseil du dialogue social, prennent part à cette rencontre.

Des représentants de missions diplomatiques accréditées au Sénégal, des représentants d’associations et d’organisations de travailleurs, de plusieurs experts et spécialistes, des guides religieux et coutumiers et divers aussi sont présents dans la salle de conférences du CICAD.

D’ après une note du BIG, le Bureau d’information gouvernementale cet événement servira de cadre

aux différents acteurs pour examiner en profondeur notre système judiciaire en vue de l’améliorer. Et les réflexions visent à déboucher sur des résultats concrets, touchant divers aspects du système judiciaire.

Le BIG assure que les travaux qui seront restitués le 4 juin prochain porteront sur des thématiques aussi importantes que le statut des magistrats, l’organisation et le fonctionnement du Conseil supérieur de la magistrature, les conditions de détention et de préparation à la réinsertion sociale des détenus, le régime de la privation de liberté, la prise en charge des enfants en danger ou en conflit avec la loi, etc.

error: Content is protected !!