Economie Flash

Souveraineté alimentaire : Vers une réforme foncière prenant en compte les exploitations familiales

Le Secrétaire d’Etat aux coopératives et à l’encadrement des paysans a souligné le lundi 28 mai, la nécessité d’aller vers une réforme foncière prenant en compte l’apport des exploitations agricoles familiales pour atteindre la souveraineté alimentaire.

D’après Alpha Ba « Nous savons qu’on ne peut pas parler de souveraineté alimentaire, sans parler de l’apport des exploitations familiales. Donc, il est important que leurs ressources productives de base soient sécurisées par elles-mêmes, d’où l’intérêt d’aller vers une réforme foncière ».

Il présidait un atelier national portant sur la bonne gouvernance foncière, gage d’une souveraineté alimentaire du Sénégal, organisé par le Crafs, le Cadre de réflexion et d’action sur le foncier au Sénégal qui se tient actuellement à Dakar.

D’après secrétaire d’Etat 90% de la production agricole au Sénégal est assurée par ces exploitations familiales dont l’outil de base est le foncier.

Il explique que « Quand on parle de sécurisation de ressources productives, cela signifie pour nous, venir à ces genres de rencontres discuter avec eux, réfléchir avec eux pour prendre en compte leurs propositions. Et voir avec les orientations politiques de l’Etat comment aller vers un consensus qui puisse nous permettre d’aller vers une réforme foncière ».

Alpha Ba a rappelé que « le foncier est géré par la loi sur le domaine national qui date de 1964. Dans cette loi, certes il y a des aspects positifs mais il y a des aspects dont il faudrait interroger ».

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!