A la une International

Afrique du Sud : le sort de l’ANC en jeu lors des élections générales

Ce mercredi 28 mai, près de 28 millions de Sud-Africains sont appelés aux urnes pour un double scrutin. L’élection législative pour élire 400 députés qui se chargeront d’élire le président de la République et l’élection régionale pour choisir leurs conseillers régionaux.

Selon les sondages, l’ANC, le parti de Nelson Mandela au pouvoir depuis la fin de l’apartheid en 1994 et porté par le président Cyril Ramaphosa, est en très mauvaise posture et pourrait perdre sa majorité au parlement. Une première dans l’histoire qui signifierait une perte de notoriété sur l’aspect politique du pays, mais aussi la perte du leadership qu’on lui connait.

L’ANC devra tirer son épingle du jeu malgré les forces en présence. On note les partis d’opposition, tels que le Democratic Alliance (DA) et les Economic Freedom Fighters (EFF).

Pour espérer remporter une majorité, l’ANC devra compiler un nombre important de suffrages. Ce qui n’est pas donné en raison des nombreux scandales dans lesquels le parti est impliqué. 

À cela s’ajoute le taux de chômage qui a atteint les 59 % dû au manque de politique sérieuse de prise en charge des demandeurs de travail qui aspirent à un changement et une amélioration de leurs conditions de vie.

error: Content is protected !!