A la une Diplomatie International

Cedeao/AES : Bassirou Diomaye Faye dit percevoir une ‘’fenêtre d’ouverture’’ pour nouer le dialogue

Le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye s’est rendu jeudi 30 mai, au Mali et au Burkina Faso, dans le cadre d’une visite d’amitié et de travail. Au-delà du renforcement des relations bilatérales entre le Sénégal et ces deux pays, ces visites ont également permis au président de sénégalais d’évoquer le retrait de ces pays de la Cedeao.

Refusant d’emblée le rôle de médiateur, le chef de l’État sénégalais a dit comprendre la position du Mali et Burkina Faso, qui ont décidé de quitter l’organisation régionale, avec le Niger, pour former l’Alliance des États du Sahel (AES).

Mais pour Diomaye, la position malienne, ‘’quoi que rigide, n’est pas totalement inflexible’’. Au Burkina également, le dirigeant sénégalais a souligné qu’il perçoit dans chacune des positions de son homologue, le Capitaine Ibrahim Traoré, ‘’une fenêtre d’ouverture qui peut permettre de nouer un fil du dialogue’’.

« Je constate aujourd’hui qu’au niveau de la Cedeao les portes du dialogue sont fermées, mais il ne faut pas non plus fermer les fenêtres et tirer les rideaux », a déclaré le président sénégalais lors du point de presse qui a suivi son entretien avec le Capitaine Traoré.

Bassirou Diomaye Faye s’engage ainsi à « travailler à ce qu’il y ait des plages de dialogue pour permettre de discuter de ce qui ne marche pas et voir comment changer cela » dans le but de faire en sorte que « la cedeao reste ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être » à savoir un organe d’intégration.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!