A la une Politique

« Rien ni personne ne peut déstabiliser le Sénégal » selon Ousmane Sonko 

Le Premier ministre Ousmane Sonko a déclaré, jeudi, que rien ni personne ne peut déstabiliser le Sénégal, assurant que l’Etat a la responsabilité de veiller à la quiétude des Sénégalais et à la sécurité de leurs biens

Dans une déclaration publiée diffusée sur la RTS, en prélude de la journée de nettoiement prévue samedi, Ousmane Sonko affirme « A ce peuple, je veux dire simplement qu’il peut dormir tranquille. Je veux rassurer ce peuple, qu’il n’y aura que la paix au Sénégal. Rien ni personne ne peut déstabiliser le Sénégal ».

Il ajoute que « ceux qui ont eu la responsabilité de gérer le pays pendant longtemps savent très bien vers quelle direction nous nous acheminons et ils savent très bien que les résultats ou les conclusions [de rapports de cours de contrôle] leur seront extrêmement défavorables ».

Le chef du gouvernement a ainsi rassuré les Sénégalais quant à la responsabilité de l’Etat de veiller sur leur quiétude et la sécurité de leurs biens.

« Je veux également rassurer ce peuple qu’il peut dormir tranquille, car il n’y aura aucune forme de troubles. Et nous prendrons toutes nos responsabilités » en cas d’ « agitation », a-t-il prévenu.

Dans sa déclaration, le premier ministre est revenu sur les deux premiers mois du président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a la tête du pays et du gouvernement qu’il dirige.   

« Bientôt deux mois après la mise en place du nouveau gouvernement (…) sous la houlette de son excellence le président Bassirou Diomaye Faye, nous avons tenté de donner forme à ce projet qui nous est cher et qui est cher à toute l’Afrique. Le bilan est extrêmement satisfaisant » a t-il déclaré.

Pour le chef du gouvernement, cette « rupture systémique » passe par une gestion optimale des ressources publiques et la « reddition des domptes ».

« Nous avons pris un engagement vis-à-vis du peuple sénégalais, engagement de mettre un terme à la prévarication, au détournement de deniers publics, aux surfacturations des marchés, à la corruption » rappel t-il.

Commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

error: Content is protected !!