A la une International

Afrique du Sud : l’ANC largement battu perd sa majorité

Le Congrès national africain (ANC) a perdu la majorité qu’il lui fallait pour continuer à régner en maitre. Il a subi une sanction historique à l’issue des élections législatives de mercredi 28 mai.

 La formation politique portée par Cyril Ramaphosa n’a obtenu que 40,26 % des suffrages alors que les décomptes de voix sont presque achevés. Selon les chiffres du dépouillement, l’Alliance démocratique peut compter sur environ 22 % des voix et arrive 2e, le parti MK en troisième position, avec environ 15 % des voix, une première dans l’histoire politique du pays.

Ce score du parti de Nelson Mandela au pouvoir depuis la fin de l’apartheid marque la fin d’une hégémonie politique. Il est signe du désamour éprouvé pour cette formation politique.

L’ANC a été longtemps impliqué dans de nombreux scandales de corruptions et de malversations. À cela s’est ajouté le taux de chômage élevé atteignant les 59 % et les mauvaises conditions de vie de la population.

Les résultats officiels seront proclamés dimanche par la Commission nationale indépendante (CENI).

error: Content is protected !!